MANOIR DE PLAINARTIGE
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

Avril 2021
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier Calendrier

La Marseillaise

Aller en bas

La Marseillaise Empty La Marseillaise

Message par LAVEC



Chacun de nous connait notre hymne national, tous l'ont chanté, ont salué ou présenté les armes lors son audition mais combien connaissent réellement son histoire et ses origines ?
Tout comme je l'ai été lors des recherches sur l'écriture de ce texte, beaucoup vont être surpris par ce qu'ils vont lire.
Comme je suis à peu près certain que, comme la plupart d'entre nous, aucun ne peut chanter plus de deux couplets de chant mondialement connu.

LA MARSEILLAISE :
L'hymne national de la France s'intitule "La Marseillaise" mais son titre initial était "Chant de guerre pour les armées du Rhin". Il est le chant patriotique de la Révolution française, dont les paroles auraient été écrites dans la nuit du 25 au 26 avril 1792, par le capitaine du génie, le comte Claude Joseph Rouget dit "de l'Isle" alors en poste à Strasbourg, suite à la déclaration de guerre de la France à l'Autriche.
Il n'existe pas de version unique de la Marseillaise, qui fut mise en musique dès le début sous des formes variées, avec ou sans chant. Les premières éditions n’étaient pas signées, ce qui fit douter que Rouget de L'Isle, compositeur par ailleurs plutôt médiocre, en fût réellement l'auteur. Dépassé par le retentissement de son œuvre, il retourna à l’anonymat après la Révolution, n’écrivant que quelques compositions sans succès. (Sources : https://www.elysee.fr/la-presidence/la-marseillaise-de-rouget-de-lisle)
L'origine de la musique est plus discutée, puisqu'elle n'est pas signée
En 1861, des journaux allemands ont prétendu que La Marseillaise était l'œuvre de Holtzmann, maître de chapelle dans le Palatinat mais ce n'était qu'un canular.
L’air du début de l'Oratorio Esther, de Jean-Baptiste Lucien Grisons intitulé "Stances sur la Calomnie" a été évoqué, mais Hervé Luxardo dit que l'air en question a été introduit postérieurement. La première phrase "allons enfants de la patrie" apparaît dans deux trios de "La Flûte enchantée" et l'allegro maestoso du concerto pour piano no 2524 (datant de 1786) de Wolfgang Amadeus Mozart
-Si André Grétry juge que " l'air des Marseillais" a été composé par un amateur qui n'a pas de goût musical et ignore les accords, d'autres comme Louis Garros et Philippe Barres avancent qu'il peut s'agir d'Ignace Joseph Pleyel, compositeur de L'Hymne de la liberté, dont Rouget de L'Isle a écrit les paroles mais il est absent de Strasbourg en décembre 1791 pour diriger les "Professional Concerts" à Londres, où il va résider jusqu'en mai 1792.
Plus tardivement, en 1863, François-Joseph Fétis prétend que Guillaume Navoigille est l'auteur de la musique. Mais peu après, sous la menace d'un procès, il se rétracte et reconnaît avoir été mystifié.
La Marseillaise est décrétée chant national par la convention le 26 messidor an III (14 juillet 1795). L'Empire la remplace par le "Chant du départ" en 1804. Elle est reprise pendant la révolution des Trois Glorieuses en 1830. Berlioz en fait une orchestration qu'il dédie à Rouget de l'Isle.
Elle sera déclarée hymne national sous la IIIe République, le 14 février 1879. En prévision du centenaire de la révolution, une version dite "officielle'' est adoptée en 1887.
Sous la 4e République, son caractère d'hymne national est réaffirmé par l'article 2 de la Constitution du 27 octobre 1946, puis de nouveau en 1958 par l'article 2 de la Constitution de la Ve République.
Durant la seconde guerre mondiale, sous l'occupation allemande et le régime de Vichy, elle demeure l'hymne national mais est accompagnée par le chant "Maréchal, nous voilà !". Par décision des autorités d'occupation allemandes, il est interdit de la chanter ou de la jouer en zone occupée à dater du 17 juillet 1941.
Dans le monde, la Marseillaise n'est pas seulement l'hymne national de la France. Elle est reprise et adoptée par pratiquement tous les révolutionnaires et ce, sur tous les continents :
-Une version, avec un texte original en langue italienne datée de 1797, publiée à Padoue pour fêter la chute de la république Serenissima des doges de Venise en mai 1797 par Napoléon Bonaparte.
- En 1864, l'allemand Jacob Audorf de l'association Allgemeiner Deutschen Arbeiter Verein (ADAV) crée le "Lied der Deutschen Arbeiter" (Chant des travailleurs allemands) sous le titre "Deutsche Arbeiter Marseillaise".


-Une version russe publiée le 1er juillet 1875 sous le titre " Rabotchaya Marselyesa" (La Marseillaise des travailleurs) est faite par le révolutionnaire Piotr Lavrovitch Lavrov. Après la Révolution d'Octobre, les bolcheviks l'adoptent comme hymne en 1917 parce qu'en 1900, tout citoyen russe qui la chantait était arrêté par la police. En avril 1917, Lénine est accueilli à Pétrograd au son de la Marseillaise. Elle sera progressivement remplacée par l'Internationale parce qu'entre temps, la Marseillaise est devenue l'hymne national français et est, de ce fait, associée au pouvoir étatique de la France.


- A l'avènement de la Seconde République espagnole de 1931, beaucoup d'espagnols, qui ne connaissent pas leur nouvel hymne "Himno de Riego", célèbrent le nouveau régime en chantant une version catalane de La Marseillaise.
- Le carillon de l'hôtel de ville de Cham, en Bavière, sonne La Marseillaise en mémoire de Nicolas Luckner.
-En septembre 1944, une circulaire du ministère de l'Éducation nationale préconisa de faire chanter la Marseillaise dans les écoles pour "célébrer notre libération et nos martyrs ". Son caractère d'hymne national fut réaffirmé dans l’article 2 des constitutions de 1946 et de 1958.
Le rythme varia au cours des années : jouée un peu plus vite au XXe siècle que dans sa composition d’origine, elle fut légèrement ralentie par le président Valéry Giscard d'Estaing. Son successeur François Mitterrand revint à la version plus rapide, qui prévaut aujourd’hui.
-Le 24 janvier 2003, dans le cadre de la loi Lopsi (Loi d'orientation et de programmation pour la sécurité intérieure), les députés adoptent un amendement voté à l'unanimité créant le délit d'outrage au drapeau français et à l'hymne national la Marseillaise. Délit passible de 6 mois de prison et 7500€ d'amende.
-Le 23 avril 2005, la loi Fillon rend obligatoire l'apprentissage de La Marseillaise dans les classes maternelles et primaires.

Avant les jeux olympiques de Londres, il a été demandé à deux musicologues, l'allemand Daniel Müllenfield et l'américaine Alysun Pawley de faire une analyse objective à partir de huit hymnes nationaux pour définir quel est celui qui est le plus facile à chanter, le plus entrainant. Plus d'une trentaine de critères ont été retenus tels que la longueur des strophes, l'effort employé pour le chanter, le vocabulaire utilisé etc.
Pour voir si ces critères étaient fiables, on les a d'abord appliqués à de nombreuses chansons populaires anglo-saxonnes. Ils n'ont été appliqués aux hymnes qu'après ce travail de calibrage.
Le résultat est sans appel : Avec 51 points, la Marseillaise est de loin le plus entrainant et le plus facile à chanter. Viennent ensuite l'hymne gallois avec 42 points, l'australien avec 36, l'allemand avec 32, le canadien avec 31,5, et enfin l'américain, ex-æquo avec le britannique, avec 30. Seul l'hymne écossais "Flowers of Scotland a été jugé encore plus difficile à chanter. Finalement, le Pr Müllenstein a déclaré dans le Daily mail que : "La Marseillaise" est une chanson parfaitement composée, faites de différents morceaux qui se construisent les uns sur les autres pour finir en apothéose. Il y a des répétitions avec différentes variantes et un équilibre parfait entre la mélodie et l'absence de fioritures".
La Marseillaise reste le chant le plus connu et le plus interprété au monde
LAVEC
LAVEC
Admin

Messages : 64
Points : 5997
Réputation : 4
Date d'inscription : 16/09/2019

https://www.plainartige.org

Revenir en haut Aller en bas

La Marseillaise Empty Re: La Marseillaise

Message par LAVEC



Merci Hubert pour cette excellent synthèse ! Si je me souviens bien, c'est le colonel Boutry, chef de la Musique de la Garde Républicaine qui avait un arrangement plus "musical" à la demande de Giscard d'Estaing. J'en garde un mauvais souvenir, car cet arrangement supprimait les trois coups à la fin. Lors d'une prise d'armes, instinctivement j'avais joué ces trois coups, ce qui avait failli me valoir trois jours ! Personnellement je trouve la Marseillaise difficile à chanter pour une foule et lors de la Coupe du Monde de foot au Brésil, j'avais honte en entendant aux infos, nos compatriotes la "brailler" dans les rues brésiliennes. Je dois avouer que personnellement j'ai une petite préférence pour le Chant du Départ qui était destiné à être l'Hymne de la République. L'histoire en a décidé autrement, et tant des nôtres sont morts en chantant la Marseillaise, alors ... Mais je ne résiste pas à laisser le lien :
LAVEC
LAVEC
Admin

Messages : 64
Points : 5997
Réputation : 4
Date d'inscription : 16/09/2019

https://www.plainartige.org

Revenir en haut Aller en bas

La Marseillaise Empty Re: La Marseillaise

Message par LAVEC



Oh ! Oui Opus Que de souvenirs occasionnés par ce chant du départ.
Lors du passage du certificat d'études primaire, l'examinateur m'a posé la question rituelle:
"Qu'est-ce que vous préférez, la récitation ou le chant ?"
Peut-être un peu par bravade, j'ai répondu :" Comme vous voulez"
- Eh bien vous aurez les deux ! Récitez-moi la première strophe de "Oceano Nox" de Victor Hugo et ensuite vous me chanterez le premier couplet du "chant du Départ"
C'était pas un cadeau et bien que je chantais comme une casserole, je m'en suis très bien sorti.
Et le chant comme le poème sont resté gravés dans ma tête depuis ce temps
C'est vrai aussi qu'à l'époque, on n'écoutait pas le brouhaha que les jeunes appellent le rap mais on apprenait "La Marseillaise, Le chant du Départ, la Strasbourgeoise etc. à l'école. Tout comme il y avait la participation des écoles pour le 11 novembre, le 8 mai. Et je trouve que c'était très bien
Lorsque j'entends certains jeunes interviewés à la télé qui râlent parce qu'ils ne peuvent plus faire la "fête" à cause du covid.
Et nos parents, comment ont-ils fait? Il n'y avait pas de fêtes en 39/45, le covid s'appelait Gestapo et l'autorisation de circuler s'appelait "Ausweis".
Et notre génération, avec le service militaire, on était confiné pendant plusieurs mois et est-ce que cela nous a empêché de faire notre vie et d'être des hommes fiers d'avoir servi leur pays?
Je ne sais pas ce que l'avenir nous réserve mais il y a des moments où je suis bien content d'avoir l'âge que j'ai et que je ne verrai pas ce qu'il adviendra par la suite
Pour la Marseillaise, je préfère encore l'entendre "braillée" que sifflée.
LAVEC
LAVEC
Admin

Messages : 64
Points : 5997
Réputation : 4
Date d'inscription : 16/09/2019

https://www.plainartige.org

Revenir en haut Aller en bas

La Marseillaise Empty Re: La Marseillaise

Message par LAVEC



Oui Hubert, tu as raison, mieux vaut entendre la Marseillaise "braillée" que sifflée.
mais, malgré tout, le premier respect que l'on doit à notre hymne, c'est (d'essayer au moins) de le bien chanter.
Je l'ai entendue récemment extraordinairement bien jouée par une harmonie de jeune portugais en visite dans une ville voisine. Je n'avais jamais entendu une telle qualité !
Petit souvenir également, nous avons eu l'insigne honneur avec notre Chœur Para, d'être invité à chanter avec les Chœurs de l'Armée Rouge pour leur concert de gala au palais des sports de Paris, le 21 avril 2019. Grande émotion lorsque  ces chœurs virils ont attaqué notre Marseillaise, suivie de l'Hymne russe. Evidemment tous au garde-à-vous et saluant dans la salle :

belle émotion déjà lorsque les deux drapeaux était arrivés sur la scène. Les russes savent faire les choses ! le chant que l'on entend s'intitule "Invincible et légendaire"

Bon tant que j'y suis je mets la vidéo de notre Chœur Para le même jour (enfin une délégation, car cette invitation des russes s'était faite au pied levé, grâce à un camarade Légionnaire, Aliksei Kent, et le concert tombant le jour de Pâques, beaucoup parmi nous n'avaient pu être présents. Mais deux chants en russe à apprendre par cœur -j'y tenais-, en trois semaines et trois répétitions par semaine ! La chorale civile en rouge est une chorale communiste de Paris. ça a chauffé dans les coulisses, Guerre d'Algérie, et tout et tout...)
LAVEC
LAVEC
Admin

Messages : 64
Points : 5997
Réputation : 4
Date d'inscription : 16/09/2019

https://www.plainartige.org

Revenir en haut Aller en bas

La Marseillaise Empty Re: La Marseillaise

Message par LAVEC



J'ai eu, à plusieurs reprises, l'occasion de voir et d'écouter ces chœurs de l'Armée Rouge mais le plus émouvant pour moi a été lors d'un festival des musiques militaires d'Albertville (où j'habitais alors). Je ne me souviens plus de qu'elle année c'était mais je me souviens que c'était juste avant les jeux olympiques de 1992 et dans les années de la dissolution de l'URSS.
Ce festival a lieu tous les ans pendant la première semaine de juillet et est étalé sur 3 jours où il y a des défilés en ville, des soirées et des concerts.
Travaillant dans la restauration, ce n'était pas facile pour moi d'assister à un de ces évènements mais j'ai réussi à avoir une place. Lors de l'entracte, les militaires participants se mêlaient au public et il y avait parfois des échanges sympas. Lors d'une de ces occasions, j'ai vu des militaires soviétiques qui vendaient leurs médailles pour 10 f . Ils disaient que maintenant leur pays ne valait plus rien et que ces médailles n'étaient plus que des bouts de ferraille.
Pour l'ancien militaire que j'étais et bien que n'étant détenteur d'aucune décoration et pas toujours d'accord avec la politique de ce pays, cela m'a beaucoup attristé.
C'est aussi ce soir-là que j'ai entendu ce fameux chœur chanter le chant des partisans français et en français.
Je suis fils de déporté et j'avais déjà entendu ce chant, en particulier chanté par Yves Montand, mais jamais je ne l'avais entendu avec une telle intensité. J'ai essayé vainement de ma procurer un enregistrement de cette soirée
LAVEC
LAVEC
Admin

Messages : 64
Points : 5997
Réputation : 4
Date d'inscription : 16/09/2019

https://www.plainartige.org

Revenir en haut Aller en bas

La Marseillaise Empty Re: La Marseillaise

Message par LAVEC



Je pense que les Chœurs de l'Armée Rouge que nous avons rencontrés en 2019 sont dans un tout autre état d'esprit que ceux que tu as connus et qui ont vécu la fin du communisme. Ils nous sont apparus fiers de leur patrie et de sa culture mais aussi très attirés par la France, et nous aimant sincèrement. Je suis désolé lorsque je vois cette suspicion systématique de nos politiques vis à vis de la Russie. Nous avions le projet d'aller en retour en Russie, notamment à Touchino pour une cérémonie en souvenir du capitaine Frédéric Geille, père des TAP françaises et de ses collègues qui y furent brevetés en mai/juin 1935. Avec la crise c'est partie remise.
Pour en revenir aux Chœurs de l'Armée Rouge, nous avons pu répéter avec eux et constater leur professionnalisme, leur exigence "millimétrée" sur chaque détail. Impressionnant !

En passant tu parlais précédemment des chants appris à l'école et notamment de la "Strasbourgeoise". je serais curieux de savoir sur quelle mélodie tu chantais ce chant ? Etait-ce déjà la version que nous connaissons tous aujourd'hui (vidéo ci-dessous) ?

Avec Thierry Bouzard, nous n'arrivons pas à trouver l'origine de cette mélodie (assez récente il me semble), car elle n'a rien à voir avec la mélodie première composée par Henri Natif au XIXe siècle.
LAVEC
LAVEC
Admin

Messages : 64
Points : 5997
Réputation : 4
Date d'inscription : 16/09/2019

https://www.plainartige.org

Revenir en haut Aller en bas

La Marseillaise Empty Re: La Marseillaise

Message par LAVEC



Pour la Strasbourgeoise.
Non, bien qu'ayant le même air et le même paroles, le chant que notre instituteur nous avait appris était plus mélodieux, moins scandé que dans ta version, un peu du genre des chansons scoutes.
Suite à tes questions sur les origines, j'ai fait quelques recherches et voici ce que j'ai trouvé:
Cette chanson n'a jamais été créée pour le répertoire militaire où elle est parfaitement inconnue. Elle a été crée pour les publics de cafés concerts qui étaient très friands de paroles revanchardes et qui en avaient particulièrement après les Allemands. après la guerre Franco-Prussienne de 1870.
Elle apparait pour la première fois dans un recueil "Les Chansons d'Alsace-Lorraine", paru en 1885 sous le titre "La mendiante de Strasbourg
Elle est aussi connue sous le nom de L'Enfant de Strasbourg.
Ce dont on est certain, c'est qu'elle ne figurait pas dans le répertoire des chants de soldats de la première guerre mondiale
Cette chanson est tombée aux oubliettes à la fin de cette guerre.
Elle a été réintroduite dans le répertoire militaire au début des années 2000 car elle a été choisie comme chant de promotion par les élèves de la promotion "Cadets de Saumur" du Prytanée militaire de La Flèche, puis par les élèves officiers de la promotion Vanbremeersch de l'Ecole Spéciale Militaire de St-Cyr et enfin on la trouve dans le carnet de chant du 43e RI.
Si cela t'intéresse voici la partition originale
La Marseillaise Ms_0111

Il y a un autre chant qui a connu des versions civile et militaire similaires. C'est "La piémontaise"
Cela c'est pour la version militaire

Voici la version civile :


Les paroles sont de  Auguste Barbier.

Pour la version civile, voici la partiton
La Marseillaise Ms_0210

Pour en revenir aux chœurs de l'Armée rouge de l'époque soviétique, je trouve qu'ils avaient une prestance, une qualité de présentation qu'on ne retrouve pas dans ceux qui existent actuellement.
Lorsqu'on écoutait "Kalinka", les bateliers de la "Volga", Il est revenu le temps du muguet, le glas de Buchenwald, Les gars du Don , on était systématiquement pris aux tripes.
LAVEC
LAVEC
Admin

Messages : 64
Points : 5997
Réputation : 4
Date d'inscription : 16/09/2019

https://www.plainartige.org

Revenir en haut Aller en bas

La Marseillaise Empty Re: La Marseillaise

Message par LAVEC


Bonjour Hubert, tu aurais dû faire musicologie ! Oui j'avais la partition originale ("La Strasbourgeoise"), mais elle n'a rien à voir avec l'air chanté aujourd'hui. On peut comprendre que les paroles soient à peu près les mêmes, il y a des modifications, mais la trame reste la même. Par contre nous n'arrivons pas à trouver l'origine de la mélodie actuelle qui semble récente. Es-tu sûr que c'est bien cette mélodie que te chantait déjà ton instituteur ? Nous avons pensé qu'elle aurait pu naître chez les Cadets de Saumur, mais après avoir questionné le Prytanée, ils n'en savent pas plus. C'est aussi la mélodie qui fait le succès de ce chant aujourd'hui, avec la puissance des paroles bien sûr.

Pour revenir aux Chœurs de l'Armée Rouge, il est certain qu'il y avait une authenticité chez les anciens des années 50 et 60. Quand on voit les "placards" sur les poitrines de certains, on sait que beaucoup ont fait campagne et étaient d'authentiques soldats "recyclés" peut-être dans le chant car les Chœurs étaient aussi une arme de propagande efficaces. Bon je sais aussi que les soviétiques n'étaient pas avares de médailles ... Personnellement je les préfère aussi quand ils restent dans leurs répertoires militaire et folklorique. Quand ils s'essaient à autre chose (variété, opéra) je suis dubitatif. Dernier détail : les russes possèdes plusieurs grands chœurs militaires et les gens les confondent souvent (les Paras russes ont aussi le leur qui a fait une tournée dans le Nord juste avant la crise). Mais les vrais Chœurs de l'Armée Rouge sont ceux qui portent aussi en sous-titre le nom "Ensemble Alexandrov"  (du nom de leur créateur Alexandre Alexandrov. Son fils Boris les dirige dans les vidéos ci-après)
J'aime particulièrement cette vieille vidéo des années 60 de "Quand les enfants dorment, les soldats chantent" sous la direction justement de Boris Alexandrov. Il faut admirer à 2:28 toute la puissance que peut donner un vrai chœur militaire !

Et celle-ci avec ses couleurs délicieusement rétro n'est pas mal non plus  avec ce chant puissant : "V put" ("en marche !")

Et une petite dernière que j'apprécie particulièrement : "Invincible et légendaire". Euh, je précise quand même que l'on parle musique là, et que je suis très heureux que le bloc communiste ait disparu (à jamais j'espère)... des fois que certains me prêteraient des idées...
LAVEC
LAVEC
Admin

Messages : 64
Points : 5997
Réputation : 4
Date d'inscription : 16/09/2019

https://www.plainartige.org

Revenir en haut Aller en bas

La Marseillaise Empty Re: La Marseillaise

Message par LAVEC


Opus 28240, tu es train de me mettre le doute. Quand à la musicologie, elle fait plus ou moins partie de l'histoire
Pour moi, il me semble que la mélodie de la Strasbourgeoise est similaire mais cela fait plus de 60 ans alors je peux peut-être confondre. (Alzheimer quand tu nous guettes !)
Si on prend l'exemple de l'autre chant (la piémontaise) on voit que les paroles sont similaires mais que la mélodie est légèrement différente. Dans ce cas-là, c'est l'inverse, le militaire est plus vieux que le civil. Il se peut que la même chose ait eu lieu.
La partition ne m'aide pas non plus car je ne comprend rien aux notes de musique et je ne peux pas comparer.
Il y a peut-être une autre piste qui est aussi militaire.
En 1998, pour la commémoration du 80e anniversaire du 11 novembre 1918, la promotion "Grande guerre" de l'EMIA (Ecole Militaire Inter Arme), sous les ordres du Sous-lieutenant Heiser, maitre de chœur, ont édité un CD pour rendre hommage aux Poilus. Les élèves reprennent des chants de la guerre 14/18 tels que "La Madelon de la Victoire", (qui n'est pas celle que l'on connait tous et qui a été créée au Casino de Paris par Maurice Chevalier.) Le refrain dit :
"La Madelon, emplis nos verres
Et chante avec les poilus
Nous avons gagné la guerre
Hein !Crois-tu qu'on les a eus ?
Madelon, ah ! verse à boire
Et surtout n'y met pas d'eau
C'est pour fêter la Victoire
Joffre, Foch et Clemenceau
Il y a aussi "Verdun ! On ne passe pas, Le cri du poilu, les épis mûrs (de Charles Péguy)"
Dans ce CD on trouve aussi des chants de notre époque tels que "La prière du para", Sarie-Marès . Alors il se peut très bien que ton raisonnement soit juste et que ce sont ces élèves-officiers qui ont apportés des modifications. Je parle au conditionnel car rien n'est sûr.
Peut-être que Thierry Bouzard connait quelques-uns de ces hommes qui sont sûrement officiers à l'heure actuelle.
La chorale était composée de sous-lieutenants parmi lesquels se trouvaient Berger, Besset, Bonenfant, Boutry, Chauvel, Chevalier, Chompret, Denisard, Denis Ward, Doncoeur etc.
La musique du CD a été interprété par la musique de la CMD de Rennes sous la direction du chef de musique militaire principal René Wartelle et l'enregistrement à eu lieu dans l'église de Loutehel les 20 et 21 juillet 1998.
Il y a autre chose qui me met le doute, c'est qu'en essayant de me remémorer les paroles de La Strasbourgeoise, il en a d'autres qui me reviennent en mémoire. Une plus particulièrement, je ne m'en rappelle que quelques paroles mais je ne connais pas le titre. Ce sont mes tantes, ma mère et ma grand mère qui la chantait en cousant. Les paroles dont je me souviens sont :
C'était tout au fond de l'Alsace
Sous le toit d'un vieux hameau
Où l'aigle noir avait pris place
Pour remplacer notre drapeau
Je ne peux malheureusement plus leur demander de l'aide car elles sont toutes décédées. Ma mère avait noté quelques chant sur un carnet tels que "Si l'on pouvait arrêter les aiguilles, L'oiseau blanc (en hommage à Mermoz), Mais notre cave a été noyée par 1,20 d'eau pendant plusieurs jours lors de la tempête Xynthia et beaucoup de document ont disparu dont mes papiers militaires.
Je suis d'accord lorsque tu dis que tu préfères voir les russes chanter leurs chants traditionnels bien qu'ils aient des voix qui pourraient interpréter du Bel canto ou de l'opéra, mais c'est vrai aussi que ça "sonnait" moins juste (sans pour autant dire qu'ils chantaient faux)
Pour ce qui est de leurs paras, j'ai beaucoup moins apprécié, bien que leur répertoire soit joli et agréable à écouter, je les trouvais trop , comment dire, "soldats de plomb"
J'avais bien compris que l'on restait sur le plan musical et que je ne t'aurais pas suivi s'il s'était agi d'autre chose. Pour ma part, bien que l'URSS soit dissolue, j'ai de profonds doutes quand à la disparition du régime communiste car ce que le dirigeant actuel du Kremlin prône y ressemble singulièrement
En ce qui me concerne, je ne me souviens pas avoir connu un para qui ai eu des penchants pour cette doctrine, mais on ne sait jamais
Il y a un autre pays où La Marseillaise est très respectée.
Il faut dire aussi que là-bas, il y a un profond respect pour l'hymne national , la sonnerie des couleurs (To the Colors) et la sonnerie au morts appelé "Tap" (robinet) et l'hymne français. Ce sont les Etats-Unis.
Ainsi que je l'ai souvent dit, j'assiste régulièrement aux cérémonies du "Memorial-Day" (équivalent américain de notre 11 novembre) au cimetière américain de Colleville sur mer, et je suis toujours étonné de ce que ces sonneries représentent pour eux. Quand on voit des gamins de 10 ans en train de jouer et quand l'une de ces sonneries retentit, les gosses se figent au garde-à-vous avec la main sur le cœur. On est à des années lumières de ça en France.
LAVEC
LAVEC
Admin

Messages : 64
Points : 5997
Réputation : 4
Date d'inscription : 16/09/2019

https://www.plainartige.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum