Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

Novembre 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier

Histoire de Plainartige

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

Histoire de Plainartige Empty Histoire de Plainartige

Message par LAVEC


En préambule : CHEVALIERS DE MALTE.

La commanderie de Bourganeuf, abstraction faite de sa qualité de chef de la langue d'Auvergne, est de beaucoup la plus considérable.  Ses possessions territoriales étaient immenses, et, en dehors de la série des membres qui lui étaient rattachés, elle comprenait de nombreuses annexes groupées autour de la ville et qui en faisaient le centre d'une vaste seigneurie.

Une langue hospitalière est une organisation administrative de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem. Elle regroupe les différents prieurés occidentaux de l'Ordre.

les différentes provinces
Langue de Provence avec deux prieurés ;
Langue d'Auvergne avec un prieuré ;
Langue de France avec trois prieurés ;
Langue d'Espagne avec cinq prieurés ;
Langue d'Italie avec sept prieurés ;
Langue d'Allemagne avec cinq prieurés ;
Langue d'Angleterre avec deux prieurés.

Créé au début du XIIe siècle à Jérusalem pour accueillir et soigner pèlerins et croisés, l'Ordre des Hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem devint peu à peu un ordre militaire voué aussi à combattre les Infidèles. La générosité publique le pourvut rapidement de très grands biens fonciers dans les royaumes d'Occident.

La Langue d'Auvergne ne comporte qu'un prieuré, créé en 1233, et regroupe jusqu'à 51 commanderies. Le siège du prieur est d'abord à Olloix, puis à Lureuil en 1475 et à Bourganeuf en 1530


On trouve aussi trace en 1617 par exemple, qu'elle avait aussi des mesteries (métairies) dont faisait parti Plainartige :

Cheuz-Garrat, Bosdeville, Bosmoreau, Bonneville, Desmartie, de Mas-Brunet et Jartaud ; et en autres membres,  Mourtesagne, Arsouze, Donzenac, Plainartige, Relliac et Meillaguet. »


L’image des Templiers et des Hospitaliers est ancrée dans l’imaginaire collectif.
De ces ordres militaires et religieux subsistent quelques vestiges riches d’enseignements quant à leur fonctionnement.
Parmi ceux-ci, quelques unes des très nombreuses commanderies qui existaient en France et dans le monde.

La commanderie est indissociable des ordres religieux et militaires, aujourd’hui disparus, à l’exception de l’ordre souverain de Malte qui, bien que conservant un titre militaire, est constitué en organisation non gouvernementale.
Ces ordres dédiés à la protection armée des lieux saints, des pèlerins et des intérêts de l’Église ne pouvaient, en effet, fonctionner comme des ordres purement religieux ni comme de simples armées.
Les frères membres de l’ordre, moines-soldats ou appelés à d’autres fonctions, devaient pouvoir suivre la règle de l’ordre et demeurer fidèles à leurs vœux tout en satisfaisant les exigences logistiques de l’activité militaire.
C’est ainsi que les commanderies, propriétés foncières sur lesquelles étaient établies non seulement un monastère, mais aussi une « ferme de rapport », c’est-à-dire une ferme éloignée des zones de confrontation, sont nées.

Il y avait donc un double intérêt à établir des commanderies sur le plus grand nombre de terres possibles : celui d’offrir un accueil aux moines-soldats, ainsi parfois qu’aux pèlerins sur leurs trajets, mais aussi et surtout celui de multiplier les sources de revenus de ces ordres particuliers.
Car les commanderies étaient aussi des lieux de travail, où des paysans laïcs, parfois établis sur le domaine de la commanderie, œuvraient à la culture des ressources locales.
C’est le produit de ce travail qui assurait la pérennité de l’ordre en plus des dons reçus. Le commandeur, membre de l’ordre dont la fonction était comparable à celle de l’abbé dans une abbaye, veillait avec le trésorier à la gestion des revenus et au prélèvement des impôts.


Plénartige - Plainartige ou Plaine-Artige

Plainartige était une cure dans l'ancien archiprêtré de Chirouze qui avait pour fête patronale la nativité de Saint Jean et dépendait de l'Ordre de Malte. Dépendant de la commanderie de Bourganeuf.
Le grand Prieur d'Auvergne y nommait les curés. ( 1707 / 1760 )

Plénartige
Département: Haute-Vienne, Arrondissement: Limoges, Canton: Eymoutiers - 87
Plénartige ou Plainartige, qui est un hameau de la commune de Nedde (canton d'Eymoutiers), était jadis le chef-lieu d'une paroisse dépendant de l'ordre de Malte.
Son église, placée sous le vocable de saint Jean, était complètement privée de toiture. Un curé, qui prenait, comme gages, les revenus du moulin du lieu, venait y célébrer la messe une fois par mois, quelquefois deux ; mais comme il n'y avait plus de fonts baptismaux, c'était le curé de Nedde qui baptisait et administrait les sacrements. Il exigeait pour cela des habitants dix sols par an et quatre setiers de blé.

L'ordre de Malte possédait là, avant les guerres de religion de 1562, un bois de haute futaie qui avait été complètement détruit par les habitants des villages voisins, et des terres et prés formant un domaine dont les bâtiments d'exploitation étaient à moitié détruits. Il ne restait que des ruines du château du commandeur.
Mais on trouve trace dès 1288, de leur présence au hameau de Plénartige .

Celui-ci levait des rentes sur les lieux et villages de Plénartige, du Pradel, des Micheaux, des Boulys, du Queireix, des Ameilhols, de Neuvialle de Fraisseix, du Moyadon et de Narbon ; il était dîmier général de tous ces villages et avait la justice haute, moyenne et basse sur une partie d'entre eux. (source les commanderies de l'Ordre de Malte)

Un château à Plenartige "Plainartige" ? Sans doute ! comme le laisse entendre l'extrait ci-dessous.
" Une autre parente Marie-Thérèse GAULTIER, née en 1728, fille de Jacques GAULTIER, seigneur de la VARACHE et d'Antoinette MENOT, semble mourir à NEDDE, dans le château de PLENARTIGE le 24 mars 1795, se mariant le 6 juin 1746 avec Antoine FOREST du MASMAURY, procureur."
Au sujet du nom FOREST DU MASMAURY, on le trouve aussi orthographié MASMOURY.


Antoine Joseph Forest "de Faye" FOREST
& Claire Marguerite de GAYE de LANTEUIL †1718
|
|
|
Etienne Forest "de Masmoury " FOREST 1703-1741
& Jeanne GRANDCHAMP des RAUX
|
|
|
Antoine FOREST 1725-1757
& Marie-Thérèse GAUTHIER 1727-1795
|


| |
Antoinette FOREST de MASMOURY 1748-1794 x FOREST
& Antoine FOREST de FAYE 1743-1797



La révolution :
Après la révolution Plainartige (Plénartige) devint le chef lieu d'une commune qui a été supprimée en 1835 et fut alors réunie à la commune de Nedde. La paroisse est unie en celle de la Villeneuve.


Histoire de Plainartige Plan_p10

Histoire de Plainartige Carte_11

Demeure et siège, un siècle durant, de la famille Forest de Faye, et puis de Monsieur Henri LE FRANÇOIS des COURTIS de MONTCHAL, marié avec Madame la Comtesse de GALARD DE BRASSAC DE BEARN pour l'avoir reçu avant son mariage dans la succession de son oncle maternel (Forest de Faye, à confirmer)
Noms exacts en rapport : des COURTIS de MONTCHAL / Madame ELISE DE GALARD DE BRASSAC DE BEARN.

Elise de GALARD de BRASSAC de BÉARN
Née en 1881
Décédée en 1947


Henri LE FRANÇOIS des COURTIS de MONTCHAL
Né en 1872 - Décédé en 1954 -


Originaire du Sud-Ouest et plus particulièrement du Gers, du village de Terraube, cette famille nobiliaire est identifiée sous différentes branches : la branche Galard Terraube, Galard de Brassac et Galard de Brassac de Béarn.


Petit à petit les terres ont été dispersées et finalement, dans un état de délabrement avancé, le manoir, avec ses bâtiments agricoles, logements divers et l'église furent cédés, en 1939, aux Oeuvres Sociales Catholiques, Colonie de vacances.

Le manoir de Plainartige, ou "la villa" comme on l'appelait dans le pays, après une brève période de centre de "préparation" des Compagnons de France, (vite abandonné suite aux défections pour rejoindre le maquis), et moyennant un chantier de transformation pendant les années quarante, s’apprêtait à devenir, pour des générations de jeunes de la région : ...

Au 17 ème siècle la propriété appartenait à (              )  ? puis au Forest de Masmaury / Masmoury avant de passer à la famille Forest de Faye en 1788. Le manoir fut démolit et reconstruit en 1790 (ou 1799) sur ses fondations.
" Des interrogations demeurent, en effet si on connait bien la dernière construction (encore debout aujourd'hui) , nous ne savons pas ce qu'était réellement la construction d'avant ! En effet, certaines sources, comme on l'a vu précédemment, parle de château ......... "  
Nous en sommes donc à trois constructions : Le château du Commandeur de l'Ordre de Malte dont déjà en 1562 il ne restait que les ruines et un domaine dans le même état, Un gros Manoir (ou château) au 17eme siècle, puis le manoir actuel au 18eme.


Dernière édition par LAVEC le Sam 28 Sep - 11:58, édité 37 fois
LAVEC
LAVEC
Admin

Messages : 31
Points : 708
Réputation : 4
Date d'inscription : 16/09/2019

https://www.plainartige.org

Revenir en haut Aller en bas

Histoire de Plainartige Empty Re: Histoire de Plainartige

Message par LAVEC


Les différents propriétaires,familles.

Histoire de la famille Forest ... de Masmoury... de Faye
Union(s), enfant(s), les petits enfants et les arrière-petits-enfants
Mariée avec *Famille FOREST dont
H Martial FOREST 1540- Marié avec ? ? dont
H Léonard FOREST Marié avec Renée Jeanne du MERLE dont :
F Martialle FOREST
F Léonarde FOREST 1623
H Gabriel FOREST, Seigneur de Faye 1640-1708

Léonard FOREST Marié avec Jeanne MIGOT dont :
F Marie FOREST
H Arnaud Forest "de Faye" FOREST 1630-1691
H Pierre FOREST
F Jeanne FOREST

Notes individuelles
"Damien Lassailly nous communique les informations suivantes : « Forest de Masmaury est une famille non noble établie sur la commune de Rempnat (Haute-Vienne), région d’Eymoutiers, depuis visiblement le XVIe siècle.
On peut imaginer qu’ils étaient présents antérieurement à cette date sous le nom de Forest. Le nom vient du hameau du Masmoury certainement.
Famille au départ de paysans qui, au gré des mariages et des alliances, est devenue bourgeoise. A disparu vers le début du XIXe siècle.
L’un des ses derniers représentants fut un abbé qui représenta le clergé pour le Bas-Limousin aux états généraux de 1788. Les biens passèrent certainement vers l’autre branche de la famille les Forest de Faye qui habitaient à quelques kilomètres de là à Plainartige par un mariage entre Antoinette Forest de Faye et l’un de ses cousins.
Le domaine du Masmoury qui faisait environ 500 hectares resta dans la famille par une alliance avec les Bouillon (famille bourgeoise de Limoges qui construisit sur le domaine un relais de chasse vers 1880). » Un Forest du Masmoury représenta le clerc aux états-généraux de 1789."


Une certaine Léonarde FREYSSELINARD s'est mariée, en 1707, à Eymoutiers avec Joseph BRENAC, frère de Léonard BRENAC, médecin-chirurgien, et de Pierre BRENAC, marchand, consul d'Eymoutiers; ils ont eu deux enfants, Louise BRENAC et Martin BRENAC, celui-ci étant mort enfant.

Louise BRENAC se marie à Eymoutiers le 4 février 1739 avec Léonard MENOT, parent des MENOT de la Varache et des GAULTIER de la Varache. Ils n'ont pas de descendance.

Je crois qu'à la mort de cette dernière, il rentre chez lui avec Léonarde FOREST, ce qui est pour elle le troisième mariage, car elle était auparavant mariée avec Léonard LACHAMBRE, Léonard JAGOT, seigneur de La RIBIERE, et ultérieurement avec MENOT et en quatrième lieu elle se marie avec Jean DARFEUILLE.

C'était la fille de Léonard FOREST et de Renée du MERLE.
Cette famille FOREST était apparentée aux FOREST du MASMAURY et aux FOREST de FAYE ; j'ai d'ailleurs trouvé qu'un certain Antoine FOREST du MASMAURY avait été procureur du marquisat de NEDDE autour de 1750. Ils étaient aussi parents des FOREST de LA MOTTE.

Une autre parente Marie-Thérèse GAULTIER, née en 1728, fille de Jacques GAULTIER, seigneur de la VARACHE et d'Antoinette MENOT, semble mourir à NEDDE, dans le château de PLENARTIGE le 24 mars 1795, se mariant le 6 juin 1746 avec Antoine FOREST du MASMAURY, procureur dont j'ai parlé plus haut, à Eymoutiers.

Une autre parente Marie Therese MENOT se marie avec Jacques Joseph de LA BACHELERIE, écuyer, Sr. de Neuvielle a Eymoutiers: 1- Jean 17/11/1735 ecclésiastique en 1660, 2- Jacques , ecclésiastique 1762.

Propriété durant plusieurs décénies de la famille  Forest de Faye, et puis de la famille du Comte Marie Henri Le François des Courtis de Montchalard Béarn .
Peu à peu les terres ont été vendues et dans un état de délabrement avancé, le manoir, et ses bâtiments agricoles, logements divers et l'église furent cédés, en 1939, aux Oeuvres Sociales Catholiques.

Ensuite le manoir de Plainartige, ou "la villa" comme on l'appelait", après une brève période de centre de "préparation" des Compagnons de France, (vite abandonné suite aux défections pour rejoindre le maquis), et moyennant un chantier de transformation pendant les années quarante, s’apprêtait à devenir, pour des générations de jeunes de la région : ...

Descendants de Jean-Jacques Forest de Faye
Jusqu'aux petits-enfants.

Jean-Jacques Forest de Faye, né en 1806, décédé le 10 juin 1873 (à l'âge de 67 ans).
Marié le 27 octobre 1829, Soudaine-Lavinadière,19262,Corrèze,Limousin,FRANCE,, avec Jeanne Barbe Zoë Nicollet de Lagrillière, née le 27 octobre 1810, décédée le 27 octobre 1839 (à l'âge de 29 ans), dont
• Jean, né le 8 mars 1831, décédé.

• Jeanne Barbe, née le 17 février 1832, Nedde,87104,Haute-Vienne,Limousin,FRANCE,, décédée le 28 novembre 1899, Limoges,87085,Haute-Vienne,Limousin,FRANCE, (à l'âge de 67 ans).
Mariée le 10 octobre 1854 avec Jean-Claude Bouillon, né en 1818, Solignac,87192,Haute-Vienne,Limousin,FRANCE,, décédé le 7 avril 1875 (à l'âge de 57 ans), dont
o Marc Jean Pierre Marie, né le 14 octobre 1856, décédé le 26 janvier 1937 (à l'âge de 80 ans).

o Paul Jean Jacques Marie, né le 2 août 1859, Limoges,87085,Haute-Vienne,Limousin,FRANCE,, décédé le 12 novembre 1951, Limoges,87085,Haute-Vienne,Limousin,FRANCE, (à l'âge de 92 ans).
o André Jean Marie, né le 31 mai 1862, Limoges,87085,Haute-Vienne,Limousin,FRANCE,, décédé le 28 octobre 1938, Limoges,87085,Haute-Vienne,Limousin,FRANCE, (à l'âge de 76 ans).
• Élise Caroline Élisabeth, née le 16 juin 1833, décédée le 11 mars 1895 (à l'âge de 61 ans).
Mariée le 10 novembre 1856 avec Emmanuel Tranchant, décédé en 1873, dont
o Marie, née le 17 février 1859, décédée en 1920 (à l'âge de 61 ans).
o Philippe, né en 1860, décédé en 1934 (à l'âge de 74 ans).

• Léonie, née le 16 juin 1833, Nedde,87104,Haute-Vienne,Limousin,FRANCE,, décédée le 5 juin 1899, Lacelle,19095,Corrèze,Limousin,FRANCE, (à l'âge de 65 ans).
Mariée le 27 avril 1854 avec Frédéric François Gabriel Deschamps, né le 13 janvier 1831, Lacelle,19095,Corrèze,Limousin,FRANCE,, décédé le 18 mars 1902, Lacelle,19095,Corrèze,Limousin,FRANCE, (à l'âge de 71 ans), dont
o Camille, née en 1856, décédée en 1926 (à l'âge de 70 ans).
o Albert, né en 1858, décédé en 1911 (à l'âge de 53 ans).
o Gabriel, né en 1859, décédé en 1904 (à l'âge de 45 ans).
o Marie-Thérèse, née en 1861, décédée en 1939 (à l'âge de 78 ans).
o Marie, née en 1863, décédée en 1935 (à l'âge de 72 ans).
Mariée le 25 juin 1884, Lacelle,19095,Corrèze,Limousin,FRANCE,, avec Louis-Joseph de Baltasar de Gacheo, né le 26 février 1852, Bazas,33036,Gironde,Aquitaine,FRANCE,, décédé le 23 juillet 1923 (à l'âge de 71 ans).
• Alexandre, né en 1836, décédé en 1858 (à l'âge de 22 ans).


Dernière édition par LAVEC le Mar 17 Sep - 17:33, édité 4 fois
LAVEC
LAVEC
Admin

Messages : 31
Points : 708
Réputation : 4
Date d'inscription : 16/09/2019

https://www.plainartige.org

Revenir en haut Aller en bas

Histoire de Plainartige Empty Re: Histoire de Plainartige

Message par LAVEC

Histoire de Plainartige Claudi10
LAVEC
LAVEC
Admin

Messages : 31
Points : 708
Réputation : 4
Date d'inscription : 16/09/2019

https://www.plainartige.org

Revenir en haut Aller en bas

Histoire de Plainartige Empty Re: Histoire de Plainartige

Message par LAVEC


Ascendants de Gabriel FOREST
Jusqu’aux arrière-grands-parents.

Génération 1
1 Gabriel FOREST, Seigneur de Faye, né en 1640, décédé le 22 février 1708 (à l’âge de 68 ans). Parents: 2 et 3. [Note 1]. Marié le 4 juin 1669 avec Etiennette de CHAVAILLE.

Génération 2
2 Léonard FOREST. Parents: 4 et 5. [Note 2]. Marié (2) avec Jeanne MIGOT.
... marié avec...
3 Renée Jeanne du MERLE. [Note 3].
... dont:
1. Gabriel, né en 1640, décédé le 22 février 1708 (à l’âge de 68 ans). Voir 1.
2. Martialle.
3. Léonarde.
... dont 2-(X2):
1. Marie.
2. Arnaud Forest "de Faye", né en 1630, décédé en 1691 (à l’âge de 61 ans). Marié avec Pétronille de BALUZE, décédée en 1710, fille de François Calmine de BALUZE et Catherine de MEYNARD. [Note 3-2b].
3. Pierre.
LAVEC
LAVEC
Admin

Messages : 31
Points : 708
Réputation : 4
Date d'inscription : 16/09/2019

https://www.plainartige.org

Revenir en haut Aller en bas

Histoire de Plainartige Empty Re: Histoire de Plainartige

Message par LAVEC


Descendants de Gabriel FOREST
Jusqu'à la 8e génération.

Gabriel FOREST, Seigneur de Faye, né en 1640, décédé le 22 février 1708 (à l’âge de 68 ans).
Marié le 4 juin 1669 avec Etiennette de CHAVAILLE, dont
• Léonard FOREST de FAYE, né le 9 janvier 1671, décédé en 1741 (à l’âge de 70 ans).
Marié avec Jeanne LEMERLE, dont
o Jeanne, née en 1712, décédée en 1767 (à l’âge de 55 ans).
o Etienne, né le 14 novembre 1721, décédé le 6 mai 1788 (à l’âge de 66 ans), Bourgeois, régisseur de la terre de l'Église au Bois.
Marié le 1er juillet 1742 avec Marguerite LAVERGNE, décédée en 1776, dont
 Antoine, né en 1743, décédé en 1797 (à l’âge de 54 ans).
Marié avec Antoinette FOREST de MASMOURY, née en 1748, décédée en 1794 (à l’âge de 46 ans), dont
 Claudine, décédée le 18 janvier 1832, Château de Bordas, Le Lonzac (19).
Mariée le 8 janvier 1810, Nedde (87), avec Charles Mathieu Elisabeth de BRUCHARD, né en 1784, Allassac (19), décédé le 2 juin 1855, Château de Bordas, Le Lonzac (19) (à l’âge de 71 ans), dont
 Jean-Louis, voir Légion d'Honneur (Grand-Officier), né le 9 janvier 1811, Allassac (19), décédé en 1875, Limoges (87) (à l’âge de 64 ans), Général de Brigade.
Marié le 8 juin 1852, Poitiers (86), avec Odile GUERRY de La BARRE, née le 1er février 1827, Fontenay-le-Comte (85), décédée le 9 janvier 1894, Château de Bordas, Le Lonzac (19) (à l’âge de 66 ans), dont
 Marguerite, née le 8 août 1862, Versailles (78), décédée le 25 avril 1951, Château de Bordas, Le Lonzac (19) (à l’âge de 88 ans).
Mariée le 16 juin 1887, Le Lonzac (19), avec Pierre du BREUIL HÉLION, vicomte de La GUÉRONNIÈRE, né le 21 juillet 1856, Limoges (87), décédé en février 1927, Château de Bordas, Le Lonzac (19) (à l’âge de 70 ans), dont
 Marie, née en 1889, décédée en 1947 (à l’âge de 58 ans).
Mariée avec Joseph de MEYNARD de CHABANNES.
 Amable, né le 18 février 1891, décédé en 1973 (à l’âge de 82 ans).
Marié avec Stéphanie Marie Louise PRAX, née en 1896, dont
 x x.
LAVEC
LAVEC
Admin

Messages : 31
Points : 708
Réputation : 4
Date d'inscription : 16/09/2019

https://www.plainartige.org

Revenir en haut Aller en bas

Histoire de Plainartige Empty Re: Histoire de Plainartige

Message par LAVEC


Histoire de Plainartige 174810
LAVEC
LAVEC
Admin

Messages : 31
Points : 708
Réputation : 4
Date d'inscription : 16/09/2019

https://www.plainartige.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum