Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

Novembre 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier

Manoir de Plainartige durant la guerre

Aller en bas

Manoir de Plainartige durant la guerre Empty Manoir de Plainartige durant la guerre

Message par LAVEC


L'article consacré aux "jeunes de Plainartige" a paru dans le journal La Croix de septembre 1940 ou en 1941 lors de la visite du maréchal Pétain à Limoges    

Pour ma part, je pense que ce qui se passait à cette époque à Plainartige était en rapport avec le mouvement des " Compagnons de France" : A ce jour je ne sais pas combien de temps a duré ce village des " jeunes de Plainartige " Ce qui semble acquis c'est que la colonie de vacances a pu se dérouler durant l'été.    

Les Compagnons de France sont un mouvement de jeunesse vichyste créé en août 1940 par Henry Dhavernas et dissous en 1944 par le Régime de Vichy.
L'esprit est patriotique, anti-collaborationniste, proche de certaines positions résistantes se voulant malgré tout fidèle au maréchal Pétain et prônant une régénération française dans le cadre des valeurs de la Patrie, du travail .
Le siège se trouvait à Limoges, 84 avenue Baudin.

-NDLR- Le paragraphe ci-dessus, décrit l'état d'esprit des " Compagnons de France " inculqué au niveau National, mais il va de soit qu'au niveau local celui-ci pouvait être bien différent. En tout cas cela ne doit pas faire oublier le formidable travail des abbés qui avaient en charge ce village des Jeunes.  

------------------------------------------------------------------------------------------

Extrait de l'intervention du Maréchal.
A tous, continue le Maréchal, Je demanderai les mêmes efforts ceux qui feront de la jeunesse française une jeunesse forte, saine de corps et d'esprit, préparée aux taches qui lèveront leurs âmes de Français et de Françaises.

C'est le désir formel exprimé par les représentants des Mouvements de Jeunesse réunis à Randan, du 1" au 4 août, pour approuver la création des Compagnons de France.

Les Associations existantes, disaient-ils, qui ont fait la preuve de l’efficacité de leur action éducatrice doivent intensifier cette action au service de la France dans leurs domaines respectifs et sulvant leurs méthodes particulières.

Aussi Mgr l'évêque de Limoges peut-il dire à ses jeunes
Quand vous serez solidement formés, mais alors seulement et cela dans l'intérêt général allez vous mêler à la masse des jeunes Français pour rayonner parmi eux votre lumière et votre flamme.
Il faut qu'en vous voyant, pure dans votre conduite, fiers dans votre foi. joyeux dans le sacrifice, ils ne tentent conquis à vous demander votre secret de force morale. « Et quand ils le connaîtront ce secret, ce mystère le Christ en vous ils n'auront qu'à le vivre eux aussi, pour travailler mieux encore la reconstruction d'une France plu» belle.



Manoir de Plainartige durant la guerre Vjp10

Mgr Rastouil et la direction des œuvres de Limoges ne se sont d'ailleurs pas contentés de donner des consignes. Hardiment, ils sont passés à l'action.
Sur le plan du chômage et de la rééducation des jeunes, si angoissant, ils ont sans plus attendre, car la misère n'attend pas, mis sur pied le village des jeunes à Plainartige.
Le château de Plainartige, qui est en temps normal le centre d'une importante colonie de vacances, est situé dans une région limousine extrêmement pittoresque, non loin d'Eymoutiers.
Les hêtres, les châtaigner, les bouleaux et les chênes lui font une couronne enchanteresse; toute la gamme des couleurs se joue dans leurs feuillages flétris par l'automne. Uniquement par sa situation, Plainartige est déjà générateur de calme, d'équilibre physique et moral»
Mais, surtout, M. l'abbé Henri Moreau, sous-directeur des oeuvres et M. l'abbé Armand Patier, qui est l’âme de cette splendide réalisation, ont su en quelques jours transformer le vaste immeuble, le mettre à la disposition des jeunes, en faire leur maison, leur village.
Il fallait agir vite. Le nombre des jeunes chômeurs croit sans cesse, et des milliers de jeunes réfugiés qui n'ont pu rejoindre leurs foyers risquaient d’aller à l'aventure. Mais dans quel sens agir ?
L'un des grands et plus efficaces moyens de restauration nationale étant le retour à la terre le retour à la terre après une longue, et minutieuse, et méthodique préparation l'évêque de Limoges et ses collaborateurs décidèrent de faire de Plainartige un de ces centres de préparation.
Il y a là-bas, actuellement, 13 jeunes gens venus les uns des environs, les autres appartenant à des familles évacuées de la région parisienne,

M. l'abbé Patier, qui sait être partout à la fois et jouit d'une grande autorité sur les jeunes, a bien voulu nous donner le programme d'une journée. Le voici :
6 h. 30, lever . De 6 h. 40 à 7 heures, éducation physique, messe (car il y a une chapelle), et temps libre jusqu'à 8 heures (nettoyage des dortoirs, toilette, douches.) 8 heures, petit déjeuner de 8 h. 30 à 11 h. 45, travail; à midi, repas; de 13 h. 45 à 16 h. 30, travail; de 17 heures à 18 h. 30. Cours, cereles d'études, causeries, conférences; 19 heures, dîner; 20 h. 45, coucher. Les équipes s'adonnent alternativement au travail des champs et à un travail spécialisé forge, électricité, menuiserie, etc …

Car l'un des premiers soins des responsables fut d'installer des ateliers où les jeunes pourront s'initier aux métiers de base.
Le but des dirigeants est, en effet, de faire de Plainartige un véritable centre d'orientation professionnelle ceux qui le désireront deviendront des cultivateurs (à qui l'on procurera dans la mesure du possible des terres à faire valoir), les autres s'orienteront vers l'artisanat rural charrons, forgerons, mécaniciens, charpentiers.
Comme on l'a vu par le détail du programme, les jeunes de Plainartige poursuivent en même temps leur instruction et leur éducation. Ils deviendront ainsi des hommes complets, munis de connaissances solides, prêts à affronter la vie.
La Direction des Œuvres de Limoges a. d'ailleurs, de vastes projets pour intensifier son action et rendre à la production des domaines laissés en friche, aidant en même temps des centaines de jeunes à s’équiper et à fuir la hideuse plaie du chômage.
Des collaborations lui sont acquises. C'est un propriétaire voisin, par exemple. qui, en bon Français et en excellent chrétien, prête ses tracteurs, ses terres même, et donne d'utiles conseils. Aussi peut-on augurer pour Plainartige le plus fécond avenir.

Voilà vraiment une formule à imiter, car elle est riche de possibilités.
Mgr Rastouil, qui nous fis l'honneur d'accompagner dans une visite à ce beau village, était heureux de constater la bonne marche de la maison, le bon esprit, le sourire clair, l'ardeur au travail des jeunes.
La tache ne leur fera pas défaut, mais ils sont pleins d'enthousiasme. (Ils ont aussi de beaux gestes de piété chrétienne c'est ainsi que, le jour des Morts, ils ont remis en état un vieux cimetière abandonné et sont allés prier sur les tombes entamées.)
Mgr Rastouil leur adressant la parole, sut leur faire saisir la grandeur de l’oeuvre entreprise et leur faire comprendre tontes les qualités qui sont de France et qui doivent être les leurs, amour du travail bien fait, amour de la famille, de la Patrie et de Dieu.
Ainsi, une fois encore, les oeuvres catholiques auront donné l'exemple et collaboré, de la meilleure façon qui soit, à la restauration de la Patrie blessée.

LAVEC
LAVEC
Admin

Messages : 31
Points : 708
Réputation : 4
Date d'inscription : 16/09/2019

https://www.plainartige.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum